______________________________________________________________________________________ Accueil

Inscription

Contact

Plan

Liens

 

MOT des CHEFS d'ETABLISSEMENT

 

Nous vivons aujourd’hui dans une société où la jeunesse est à la fois discréditée et adulée : « Les jeunes ne respectent rien, … ils ne savent plus rien, … ils ne sont bons à rien, … le bac aujourd’hui ne vaut plus rien…». Et en même temps, combien d’adultes refusent de vieillir, copient leurs tenues vestimentaires, leurs attitudes… Ont-ils peur de la maturité ? Comment s’étonner alors que nos enfants refusent de grandir, de devenir adultes, surtout si en plus ils entendent régulièrement : « Quand tu seras adulte ce sera dur,… tu en baveras, … la vie ne te fera pas de cadeau… ! ».

En 1535, Angèle Merici nous dit : « Agissez, remuez-vous, croyez, faites des efforts, espérez, criez vers Lui de tout votre cœur. » [Avis P, 17]. Cette interpellation de notre Sainte fondatrice est à la base de toute l’action des Ursulines. Elle doit être également, non seulement au cœur de notre mission éducative, mais aussi de notre propre vie au quotidien, si nous voulons pour nos enfants être des repères, des modèles, pour les aider à avancer, à grandir.

Ainsi cette exhortation d’Angèle s’adresse aussi bien à nous adultes œuvrant auprès des enfants qu’à ces derniers. La transmission de la connaissance doit aller de l’ainé vers le plus jeune sinon elle peut être dé-structurante. Se projeter dans l’avenir, c’est se projeter à travers un ou des modèles, sinon c’est comme se jeter dans le vide ! Quels modèles sommes-nous ? Sommes-nous crédibles ? Pour se projeter dans l’avenir, il faut y croire. Pour cela…

« Agissez, …» - Ne soyons pas spectateurs, prenons notre vie en main, si nous voulons que nos enfants en fassent autant.

« … remuez-vous, … » - Ne soyons pas des perdants, mais des battants qui prennent la vie à pleines mains et qui savent se relever quand ils tombent, qui savent avancer, même quand ils ont mal. Sinon, nos enfants ne sauront pas faire face aux frustrations et au mal. Ils ne seront pas heureux.

« … croyez, … » - Ayons foi en l’avenir, dans le nôtre mais aussi dans celui de nos enfants. Et s’il ne nous convient pas, construisons-en un meilleur. A défaut, ils refuseront de grandir, de se projeter et ils vivront dans la peur du lendemain.

« … faites des efforts, … » - Ne tombons pas dans la facilité. Ne baissons pas les bras au moindre obstacle… sinon ne soyons pas surpris si nos enfants deviennent des victimes et se complaisent dans la plainte et l’envie.

« … espérez, … » - Ayons confiance en notre prochain, en ce qu’il est et en ce qu’il peut devenir. Sachons être miséricordieux envers les autres et humbles avec nous mêmes… car si nous prétendons être parfaits, nos enfants ne nous pardonneront ni nos erreurs, ni nos fautes. Ils n’auront pas confiance.

« … criez vers Lui de tout votre cœur. » - Essayons d’être en cohérence avec l’Evangile et fiers de notre Foi. Ils ne pourront grandir sans espoir et sans valeurs auxquelles se référer.

A Blanche de Castille, ensemble, avec toutes nos imperfections, soyons pour nos enfants, pour nos jeunes, des soutiens, des modèles et pour cela, ensemble « Agissons, remuons-nous, croyons, faisons des efforts, espérons, crions vers Lui de tout notre cœur ». Soyons pour nos enfants des modèles plein d’amour, d’espoir et de confiance. Soyons humbles, mais pas naïfs. Soyons forts mais pas rigides. Soyons miséricordieux et non dans le jugement. Soyons ce que nous voulons que soient nos enfants. Il nous appartient à nous parents et éducateurs fidèles au projet méricien, de les aider à se construire par ce que nous sommes, par ce en quoi nous croyons. Ne laissons pas cela à d’autres. Nos enfants sont notre bien le plus précieux et n’oublions pas qu’ils sont en même temps forts et fragiles. Ils ne sont pas des adultes en miniature mais des êtres en construction et pour cela ils ont besoin de modèles qui puissent aussi, en vérité, les accompagner. Ensemble construisons l’avenir !

Bonne année scolaire à tous.

Christophe GAUTIER
Chef d’établissement du second degré
Coordinateur de l’Ensemble scolaire

 

__________________________________________________________________________________________________________

               

Quelle chance d’être un enfant, d’avoir la vie devant soi… et de l’allonger d’une année scolaire à Blanche ! Dans notre école, les ursulines prient quotidiennement pour aider chaque petit écolier à devenir un jeune apprenant curieux et à se construire dans toutes les dimensions de sa personne.

Commencer une année scolaire pour un enfant, c’est commencer une aventure puisqu’il va être guidé au long des jours à l’école et à la maison vers des connaissances nouvelles à conquérir ! Ce parcours va le faire grandir. Il va développer ses capacités. Ses amis, ses jeux vont beaucoup compter pour lui, mais plus encore… son intelligence va s’éclairer, sa réflexion va s’approfondir et sa sélection d’informations s’élargir ! Une nouvelle année, c’est passionnant.

Quelle chance pour nous professeurs, éducateurs, parents … de vivre avec ces enfants toute une année encore. C’est du temps naïf, beau, tendre à partager avec eux. Alors enseigner, est-ce le plus beau métier du monde ? En tout cas, c’est celui d’une rivière de jouvence qui coule du premier septembre au 30 juin et qui nous entraîne ensemble vers demain. C’est pourquoi il faut poser clairement le vivre ensemble et la pédagogie de service qui en découle.

Deux piliers de l’éducation méricienne sont l’« insieme » (l’ensemble) et le « serviam » (le service). Cette année à Blanche au premier degré, les enseignants vont écrire le projet pédagogique « serviam » pour compléter le projet « insieme » de vivre ensemble qui a été rédigé par le conseil d’établissement l’an passé. Cette « charte de la confiance » (insieme) comme l’ont appelée les enfants va être présentée, affichée, expliquée, diffusée lors des réunions de parents, sur les murs des classes, dans le cartable de chaque enfant... Il s’agit maintenant de la mette en œuvre et de rédiger le projet pédagogique!

Ensemble construisons l’avenir !

Thierry WATSON
Chef d’établissement du premier degré

_____________________________________________________________________________________________________________________________

Ensemble Scolaire Blanche de Castille . 43/45 boulevard Jules Verne . CS 61902 . 44319 Nantes Cedex 3 . Tél : 02 40 52 54 60